Entreprises-Agences de voyg.

L’hôtel Monte Carmelo SevillE est tout près de la Plaza de España

La Plaza de España est considérée comme l’un des monuments les plus emblématiques de l’architecture sévillane. De style régionaliste, c’est l’ouvrage le plus important d’Aníbal González. Elle fut construite à l’occasion de l’exposition ibéroaméricaine de 1929 qui se tint à Séville. Alors qu’il la voyait pour la première fois, le roi Alphonse XIII déclara : « Messieurs, je savais que c’était beau... Mais pas autant ».

Mondialement célèbre, elle est composée d’une ria ovale que franchissent quatre ponts et dominée par une élégante fontaine dont le sommet se trouve au centre de la place, de deux tours à la composition identique et de 48 bancs ornés de carreaux de faïence de Triana et illustrant les provinces espagnoles. Seules manquent les provinces de Séville, représentée sur une fresque, et de Tenerife, qui n’était pas encore considérée comme une province à l’époque. Soulignons le magnifique travail sur les toitures de la place, ainsi que l’harmonie du mariage de la brique apparente de la structure aux carreaux de faïence et à plusieurs décorations en céramique polychrome.

La Plaza de España est tournée vers le Guadalquivir, la voie de l’Amérique. Plusieurs fois rénovée, elle a retrouvé ses lampadaires en céramique et en fonte, ce qui visait à lui redonner l’image souhaitée par son auteur, Aníbal González, pour l’Exposition de 1929.

Elle a servi de décor à des films comme « Lawrence d’Arabie » (1962) de David Lean ou « L’Attaque des clones » (2002), l’épisode II de « Star Wars » de George Lucas. Elle est récemment apparue dans la série espagnole « Allí abajo ». En 1999, Séville accueillit également le championnat d’athlétisme de l’IAAF, auquel participèrent les meilleurs athlètes du monde.